Speech - guest speaker: Ms. Suzanne M. Benoît, president-director general, Longueuil Economic Development Longueuil: An economic hub

Share:
Print

Added on 16 December 2003 in Speeches


Notes pour une allocution de
Madame Suzanne M. Benoît,
Présidente-directrice générale

devant les membres de la
Chambre de commerce du Montréal
Métropolitain

LE LONGUEUIL ÉCONOMIQUE :
VILLE CARREFOUR


Hilton Montréal Bonaventure

Le 16 décembre 2003
(Allocution prononcée prévaut)

Monsieur le président de la Chambre,
Distingués invités de la table d'honneur,
Mesdames et messieurs,

C'est avec grand plaisir que j'ai accepté l'invitation de la Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain afin de vous entretenir du rôle que DEL, Développement économique Longueuil, est appelé à jouer dans le développement économique du Montréal Métropolitain.

Dans un premier temps, permettez-moi de vous remercier pour l'intérêt que vous manifestez envers DEL par votre présence ici, particulièrement en cette période de nombreuses festivités.

Il m'est toujours agréable de présenter l'organisme que je dirige. Issu d'une vision concertée du développement économique, DEL s'inscrit dans un processus dynamique de mise en commun des expertises et des énergies, dans l'objectif ultime d'améliorer la qualité de vie des citoyens de Longueuil.

C'est d'ailleurs dans cet esprit que je joins ma voix à celles des nombreuses personnalités de l'économie montréalaise, québécoise et canadienne, qui ont affirmé avec vigueur, au cours des derniers mois leur ferme volonté de s'inscrire dans une nouvelle ère de coopération et de concertation. Ils ont particulièrement exprimé leur enthousiasme face au potentiel incroyable de développement économique qui s'ouvre à nous lorsque les rivalités s'estompent pour laisser place à la complémentarité. Il y a un an, DEL voyait le jour à partir de cette vision d'avenir.


Quand je regarde en avant, j'entrevois le rôle de DEL dans cette nouvelle configuration des forces économiques régionales. Je suis convaincue que les énergies autrefois investies séparément par les municipalités, qui prenaient même parfois ombrage des réussites du voisin, sont nettement plus productives lorsqu'elles sont mises au service du développement concerté.

Mais, je suis bien consciente que plusieurs d'entre vous connaissent peu Développement économique Longueuil. Les atouts du territoire dont nous faisons la promotion sont également peu connus. Permettez-moi de vous les présenter.

DEL est représentatif des forces vives économiques du Grand Longueuil. Son Conseil d'administration est formé de 19 personnalités, sous la présidence de Monsieur Jean Neveu, président et chef de la direction de Quebecor World. Ces personnalités sont en grande partie des présidents et des hauts dirigeants de grandes entreprises et institutions établies à Longueuil. Tous ont une vision très entrepreneuriale du développement de leur organisation. Je profite de l'occasion pour saluer un de nos membres, Monsieur Bruno-Marie Béchard, recteur de l'Université de Sherbrooke, dont le dynamisme extraordinaire rejaillit sur tout le développement du pôle du savoir de Longueuil.

Croyez-moi, chez DEL, nous collaborons avec des gens d'affaires aguerris, mais surtout, avec des passionnés de notre territoire.

D'autre part, l'action de DEL est basée sur l'atteinte de résultats et est en ligne directe avec les besoins de nos clients, les entreprises.

Notre réussite tient également à la réalisation de notre mission, qui est d'accroître la richesse collective de Longueuil, de renforcer son rôle et son importance économique dans la grande région de Montréal, de maintenir, développer et attirer chez nous des entreprises, tout en favorisant la création d'emplois de qualité.

Par ailleurs, bien qu'elle ait été créée déjà depuis deux ans, la grande ville de Longueuil reste peu connue. Je ne parle pas ici d'une reconnaissance au niveau national ou international. Car, parfois, même des citoyens de Longueuil ne connaissent pas les atouts extraordinaires dont bénéficie leur ville.

C'est l'occasion rêvée pour moi, ce matin, de vous en dresser un portrait sommaire.

Avec près de 400 000 résidents, Longueuil, 3e ville en importance au Québec, après Montréal et Québec, est un carrefour économique indéniable. Elle bénéficie, entre autres, d'accès routiers stratégiques. Quatre autoroutes et quatre routes principales sillonnent notre territoire. Et quatre ponts nous donnent accès à la ville de Montréal.

La ville compte également une importante station de métro récemment rebaptisée : Longueuil - Université de Sherbrooke. Elle compte aussi un terminus d'autobus régional et municipal qui dessert plus de 100 000 usagers quotidiennement, ainsi qu'une ligne de train de banlieue dont la popularité est sans cesse croissante.

Je dirais que le joyau, au niveau de nos infrastructures, peu connu, mais incontestablement le plus important, est l'aéroport de Saint-Hubert, classé parmi les cinq premiers au Canada en termes d'achalandage et qui célèbre cette année son 75e anniversaire.

Il faut mentionner également la qualité de vie exceptionnelle qu'on retrouve au sein du Grand Longueuil. Notre ville compte 287 parcs, dont 2 sont provinciaux, 30 kilomètres de berge sur le Saint-Laurent, 245 kilomètres de pistes cyclables, 5 marinas, 8 terrains de golf et un magnifique Parc régional en plein cœur de la ville. Que demander de plus!

La population de Longueuil a également le choix de plusieurs activités dans le volet des arts et de la culture. Qu'il s'agisse des concerts offerts par l'Orchestre symphonique de Longueuil, des pièces de théâtre et des spectacles présentés au Théâtre de la Ville, des nombreux festivals, des expositions de peinture et d'œuvres d'art qui se déroulent dans chacun des arrondissements.

Les sportifs peuvent aussi profiter d'infrastructures de qualité. La station de ski du mont Saint-Bruno héberge la plus importante école de ski alpin au Canada. Étonnant, n'est-ce pas ?

Parmi les atouts de Longueuil, il y a aussi le dynamisme et la diversité de sa population! Il faut savoir que 45 % de notre population possède un diplôme d'études postsecondaires, que 14 % des ménages ont des revenus qui dépassent 60 000 dollars par an, que 34 % des gens travaillent dans une profession reliée aux affaires, à la finance ou à l'administration. Nos 153 000 familles contribuent à donner à notre ville un dynamisme et une qualité de vie sans pareille. Longueuil est aussi une ville cosmopolite. On y retrouve près de 60 nationalités différentes. Et on y parle 28 langues.

Quant au Longueuil économique, il n'est pas en reste. On y compte plus de 11 000 entreprises dont près de 800 oeuvrent dans le secteur manufacturier et génèrent 29 000 emplois. Plus de 350 de nos entreprises sont exportatrices, ce qui constitue un ratio parmi les plus élevés au Québec. Autre fait d'importance, 8,5 % des établissements de Longueuil sont dans le secteur de la haute technologie. Finalement, et c'est une des grandes fiertés de notre territoire, on retrouve à Longueuil un nombre relativement élevé de grandes entreprises. On n'a qu'à penser à Pratt & Whitney Canada, Acier Leroux, SICO, Groupe Jean Coutu, Bombardier Transport, Industries Spectra Premium, Héroux-Devtek, RONA et les Imprimeries Transcontinental.

Tous ces exemples sont tributaires d'une économie diversifiée et prospère.

Vous le constaterez, nous attachons une importance toute particulière à ce qui se rapporte à l'économie du savoir. Et pour cause : ce secteur économique constitue un avantage concurrentiel pour Longueuil et ses entreprises.
Peu de gens réalisent à quel point l'économie du savoir est dynamique à Longueuil et transcende tous les secteurs de l'activité économique.

Outre la recherche faite en entreprise, nous disposons, sur notre territoire, de cinq centres de recherche importants, qui emploient plus de 800 personnes, dont deux sont parmi les plus prestigieux au Canada soit : l'Agence spatiale canadienne, établie dans l'arrondissement de St-Hubert depuis douze ans et le Conseil national de recherches Canada (CNRC) et son Institut des matériaux industriels, l'IMI dans l'arrondissement de Boucherville.

Reconnu à l'échelle mondiale pour ses travaux de recherche et ses innovations, le CNRC-IMI est un chef de file dans le développement des nouveaux matériaux. Au nombre de nos actions, nous souhaitons créer un pôle d'attraction autour de cette institution pour favoriser le développement de ce secteur et soutenir l'essaimage des nombreuses entreprises qui naissent de ses travaux. Déjà, le CNRC-IMI a mis sur pied cet automne un incubateur, une ressource importante qui renforcera le climat d'innovation à Longueuil et facilitera la collaboration étroite des entrepreneurs et des chercheurs. Le CIMI, le Carrefour d'innovation en matériaux industriels, permettra donc un transfert technologique des plus intéressants dans les domaines des nanotechnologies appliquées aux nouveaux matériaux et aux procédés de fabrication de pointe. On s'attend à ce que le CIMI donne lieu au démarrage et à l'expansion d'une vingtaine d'entreprises de haute technologie et à la création de 150 emplois au cours des prochaines années.

DEL verra à accélérer le développement du secteur des applications des nanotechnologies en servant d'intermédiaire entre les centres de recherche, les universités et les entrepreneurs – et en favorisant le regroupement des principaux joueurs de ce secteur sur le territoire du Grand Montréal.

Permettez-moi également de souligner l'importance de notre Cité universitaire, bien implantée dans le secteur de Place Charles LeMoyne au métro Longueuil - Université de Sherbrooke. En plus d'y offrir des cours et programmes, trois universités y ont établis une permanence. Il s'agit de l'Université de Sherbrooke, la pionnière, de l'Université du Québec à Montréal et de l'Université de Montréal ainsi que de ses écoles affiliées, soit HEC et Polytechnique. Trois autres universités offrent également des activités de formation sur notre territoire. L'Université Laval, l'Université du Québec à Trois-Rivières de même que l'Université McGill. La présence de ces institutions de prestige renforce la position stratégique de Longueuil dans le développement de l'économie du savoir.

Actuellement, plus de 130 programmes universitaires sont offerts aux quelques 11 000 étudiants qui fréquentent notre Cité universitaire. C'est à Longueuil que l'Université de Sherbrooke a développé et offert le premier programme au monde de MBA en français pour les cadres en exercice.

Pour améliorer leur productivité, les entreprises doivent continuellement investir dans la technologie et dans leur capital humain. Chez DEL, nous souhaitons sensibiliser les PME locales en les aidant à performer dans la nouvelle économie afin qu'elles investissent dans les meilleures pratiques technologiques.

Certains partenariats existent déjà entre les institutions d'enseignement et les industries de Longueuil. Nous sommes très heureux des résultats qui en découlent. Cela permet de maintenir un lien constant entre le développement de l'économie du savoir et le savoir-faire technologique de nos entreprises.

Dans cette perspective, nous participons également activement à l'élaboration du bilan scientifique de la Montérégie initié par Valotech, un organisme qui se définit comme un forum proactif d'échanges en vue de promouvoir l'innovation technologique. Nous encourageons également le maintien et le développement d'une main-d'oeuvre de qualité, de même que la mise en valeur des technologies industrielles de pointe afin d'améliorer la productivité des entreprises.

Il y aurait encore beaucoup à dire sur l'économie du savoir, je conclurai ce chapître en mentionnant l'implantation récente, sur le territoire de Longueuil, du Centre d'incubation des entreprises de la Montérégie, mieux connu sous son appellation CIDEM-Techno. Il s'agit d'un incubateur virtuel spécialisé en encadrement d'affaires auprès des entreprises technologiques en phase de démarrage.



Dans son plan d'action, DEL a identifié des secteurs particuliers d'excellence, axés autour du développement de grandes filières stratégiques, ou pour les initiés, les clusters.

En premier lieu, il me faut souligner l'importance de la filière du transport plus particulièrement celle de l'aérospatiale :

Pensons à l'aéroport Saint-Hubert, à l'Agence spatiale canadienne, ou encore à des entreprises de pointe, telles Adacel Technologie, filiale d'une entreprise australienne, elle-même chef de file mondial dans la conception et la fabrication de systèmes de simulation de contrôle aérien. La région de Longueuil est de plus en plus reconnue sur la scène internationale pour son expertise en aérospatiale.

Ce secteur bénéficie grandement de la présence de Pratt et Whitney Canada. Parmi les quelque 1 300 filiales de sociétés étrangères qu'on dénombre dans le Grand Montréal, Pratt & Whitney Canada, leader de son industrie au pays, détient la pôle-position en termes d'emplois. On y dénombre plus de 4 500 employés. Pratt & Whitney Canada est aussi le premier investisseur canadien au chapitre de la recherche et développement. Elle investit 2 millions de dollars par jour ouvrable en recherche et développement. Faites le calcul, ça signifie 440 millions pour 2003 seulement!

À notre avis, il ne fait donc aucun doute que Longueuil constitue un atout pour l'industrie aérospatiale du Montréal Métropolitain.


Cela dit, nous travaillons à renforcer la filière du transport terrestre à Longueuil qui compte des grands joueurs comme Bombardier Transport, Bombardier Produits récréatifs, Spectra Premium et Madvac.

Par ailleurs, la proximité de l'IREQ, le plus grand centre de recherche d'Hydro-Québec a provoqué l'essaimage d'entreprises technologiques, qui, elles-mêmes, constituent maintenant une masse critique dans un secteur émergent des technologies de l'avenir pour le transport terrestre. Qu'on pense seulement à Avestor et à sa batterie au Lithium-Métal-Polymère, à TM4 et à son système de propulsion pour la voiture électrique, et à HERA et à ses solutions de stockage d'hydrogène solide. Ces technologies révolutionneront l'industrie du véhicule terrestre et nous vous assurons que DEL fournira tous les efforts possibles afin de maintenir et de faire croître ces entreprises établies chez nous.

En second lieu, mentionnons une filière plus traditionnelle qui fait contraste avec les propos que je viens de tenir, soit celle du domaine agricole et de la transformation agroalimentaire. Plus de 32 % de notre territoire est zoné vert.
À ce titre, Longueuil se démarque nettement des autres grandes villes. DEL s'est donné pour mandat de maintenir et de développer cette vocation toute particulière. Une portion des terres agricoles pourrait bien se prêter au développement d'une culture de nature biologique, domaine de plus en plus lucratif dans lequel la demande des consommateurs ne cesse de croître.

DEL favorisera également le domaine de la transformation agroalimentaire sur le territoire où on compte déjà des entreprises importantes telles le Groupe Weston, Aliments Dare, Bridor, Natrel, Pillsbury, Diageo, Olymel, Danone et bien d'autres.

Troisièmement, notre position géographique nous confère un rôle stratégique dans le domaine de la logistique et de la distribution à valeur ajoutée. À cet effet, j'insiste sur l'urgence de voir enfin débloquer le projet de l'autoroute 30, un outil essentiel pour l'avenir économique, non seulement de Longueuil, mais de toute la grande région métropolitaine et de la Montérégie. Dans un marché de plus en plus compétitif, la 30 est appelée à devenir rapidement un corridor commercial important, notamment dans échanges commerciaux avec les États-Unis. Et nos entreprises ne peuvent pas se permettre de voir leurs coûts d'opération continuer d'augmenter, en raison du temps perdu sur nos autoroutes congestionnées.

En quatrième lieu, mentionnons la filière des technologies de l'information. Une récente manchette dans le journal La Presse mettait en lumière l'importance de ce secteur pour l'économie du Grand Montréal. Dans l'analyse de l'impact des entreprises étrangères, on mentionne qu'un emploi sur deux dans la grande région métropolitaine est relié à la fabrication dans trois secteurs principaux, soit l'aérospatiale, les sciences de la vie et les technologies de l'information. La représentation des entreprises en TI à Longueuil est loin d'être négligeable. Parmi les quelque soixante entreprises de ce secteur, mentionnons Mediagrif qui compte plus de 400 employés, 3-Soft, ainsi que sa filiale Noxent. Je m'en voudrais d'oublier deux de nos étoiles montantes, Technologies D-Box et ERS informatique. D-Box qui se voyait remettre récemment un des Grand Prix de l'Exportation, pour les efforts de commercialisation de son produit-vedette, Odyssée, un simulateur de mouvement destiné aux jeux vidéo et cinéma maison. Quant à ERS informatique, leur développement d'une technologie de gestion dynamique de sites Internet permet à DEL et à la ville de Longueuil de profiter de leur expertise dans la gestion autonome et en temps réel de leur site.

Enfin, j'aimerais vous faire part de certains des grands projets structurants que nous sommes en train de mettre sur pied pour Longueuil :

De concert avec la corporation vouée au développement de l'aéroport, nous travaillons à la mise en place d'un Parc scientifique et technologique dans la zone aéroportuaire. Grâce à ses atouts considérables, l'aéroport constitue un pôle économique prestigieux pour la région. Sa situation géographique idéale – en plein cœur du Grand Longueuil, à une vingtaine de minutes du centre-ville de Montréal – en fait une alternative plus qu'intéressante pour les vols aériens d'affaires. De plus, ce secteur de la ville est appelé à devenir la pierre angulaire de notre développement, en vertu de son potentiel inestimable sur le plan technologique et industriel et de sa situation stratégique le long de l'autoroute 30.

De plus, nous travaillons à la relance de la zone entourant la station de métro Longueuil – Université de Sherbrooke. Au cours des prochains mois, nous allons y évaluer l'ensemble des infrastructures urbaines actuelles, les moderniser et contribuer à la concrétisation de plusieurs projets porteurs présentement à l'étude. Ce qui, à terme, viendra, confirmer la vocation de haut-lieu du savoir du Pôle universitaire. Bref, en s'associant avec des développeurs locaux et internationaux, nous donnerons un nouveau souffle à Place Charles-LeMoyne en espérant qu'elle deviendra notre petit « Quartier latin », avec ses boutiques, ses restaurants et ses lieux de divertissement.

Dans tout plan de développement industriel, commercial ou urbain, l'aspect immobilier est un facteur déterminant. De ce point de vue, parmi toutes les villes du Grand Montréal Métropolitain, Longueuil bénéficie d'une situation privilégiée.

La superficie totale de nos sept parcs et de nos deux zones industriels totalise 272 millions de pieds carrés, dont plus de 40 % reste à construire. Pour vous donner une idée, la superficie totale zonée industrielle à Longueuil représente l'équivalent de 3 350 terrains de soccer!

Afin d'assurer un développement optimal de notre offre industrielle, nous devons constamment répertorier les espaces et les possibilités, et convertir, au besoin, certaines zones, développer l'offre de terrains et d'immeubles, créer des conditions propres à l'implantation et à l'expansion d'entreprises, tout en ayant un souci constant de notre environnement.

DEL a aussi instauré une structure légère de dialogue avec les entrepreneurs et les promoteurs immobiliers. Car, face à la réalisation d'un projet d'investissement ou d'implantation, c'est notre rapidité d'action qui fera la différence!

Une autre orientation importante pour DEL est celle qui vise à accroître la compétitivité de Longueuil à l'échelle internationale. Nous devons promouvoir nos avantages concurrentiels et renforcer l'« offre Longueuil » auprès des organismes partenaires qui font la prospection d'investissements étrangers, en priorité, Montréal International, organisme mandaté par la CMM sur son vaste territoire.

À cet effet, l'action concertée de DEL et de Montréal International dans le cadre de la mission du salon aéronautique Le Bourget en France, en juin dernier, dirigée par le maire de Longueuil, monsieur Jacques Olivier, a déjà produit des résultats. Une de ces retombées est l'implantation à Longueuil de l'équipementier français Sinters, chef de file mondial, spécialisé en aérospatiale et en robotique médicale.

Longueuil doit également favoriser l'accès à de nouveaux marchés d'exportation pour ses entreprises. À court terme, nous allons harmoniser le volet export de notre plan d'action à celui de la Société de Développement de l'Exportation de Longueuil (SDE) avec laquelle nous collaborons étroitement. Je suis d'ailleurs heureuse de vous annoncer que depuis le début de décembre, l'équipe de la SDE partage les locaux de DEL, ce qui bonifie nos efforts respectifs à l'international.

Notre énergie et notre ambition se justifient amplement. Comme je vous le mentionnais plus tôt, Longueuil est la troisième ville en importance au Québec. À cet effet, permettez-moi d'ajouter ma voix à celle de tous ceux qui soutiennent que les regroupements municipaux ont eu un important effet de levier sur l'économie des nouvelles grandes villes. Les progrès enregistrés depuis un an ainsi que les projets structurants dont je vous ai entretenus sont beaucoup plus facilement envisageables dans le contexte actuel.

Leadership, concertation et innovation, qui sont d'abord des attitudes et des états d'esprit, sont la clé de la création de la richesse.

En septembre dernier lors de son passage devant vous, le Très honorable Paul Martin, notre tout nouveau Premier ministre du Canada, évoquait sa vision de l'économie du 21e siècle, basée sur les compétences et l'expertise d'une population dynamique et bien formée, dans une vision de partenariat entre les divers intervenants économiques et sociaux. Nous devons ensemble relever ce défi. Et je suis convaincue que nous le pouvons.

Mesdames et messieurs, le Montréal Métropolitain possède des atouts majeurs qui lui permettent de jouer un rôle de premier plan sur la scène internationale. L'expertise et le dynamisme de Longueuil sont au nombre de ces atouts.

Longueuil peut et doit maintenant occuper la place qui lui revient dans l'ensemble économique du Grand Montréal.

Le développement du Montréal Métropolitain est un projet ambitieux mais réaliste, pour lequel nous vous assurons de notre appui et de notre collaboration constante.

Le Longueuil économique : ville carrefour est pour nous beaucoup plus qu'un thème de conférence, c'est une réalité incontournable qui fait de notre ville un partenaire privilégié pour un avenir rempli de promesses.

Merci et … Joyeuses Fêtes à toutes et à tous.